Sa vie en résumé

 

Jeanne Villepreux-Power

naturaliste

une vie exceptionnelle

 

Jeanne Villepreux est née en 1794 à Juillac en Corrèze et y est décédée en 1871.

Sa carrière est exceptionnelle pour une femme de son époque.

Fille d'un simple cordonnier de village, elle se rend à Paris où elle est embauchée par une couturière à la mode.

Elle devient célèbre grâce à la robe splendide qu'elle réalise pour le mariage de la Duchesse de Berry. Elle rencontre à cette occasion un noble anglais commerçant en Sicile, James Power, qui l'épouse en 1818 à Messine. Le couple y résidera 20 ans.

Devenue riche, elle se lance dans les études et acquiert une culture autodidacte qui va lui permettre de son consacrer aux sciences naturelles.

Elle va ainsi recenser, décrire et collectionner les richesses de la Sicile. Elle se consacre aussi à l'étude expérimentale des animaux marins du détroit de Messine.

Elle est renommée pour l'invention des aquariums en verre (1832) et des cages immergées pour ses observations.

Ses travaux sur l'Argonaute la rendent célèbre dans le milieu scientifique européen. Le grand naturaliste anglais, Sir Richard Owen (1804-1892), l'admire et la considère comme la mère de l'aquariologie.

Première femme membre de l'académie des sciences de Catane, elle est aussi correspondante de la société zoologique de Londres et de seize autres sociétés savantes. Parmi ses publications, il convient de citer les "Observations et expériences physiques sur plusieurs animaux marins et terrestres" ainsi qu'un guide érudit "Guida per la Sicilia" qui fait l'inventaire des richesses de la Sicile.

Citée en 1899 dans l'ouvrage d'Alphonse Rebière "Les femmes dans la science", elle a été depuis assez oubliée. Cette injustice a été récemment rectifiée par l'attribution honorifique en 1997 du nom "Villepreux-Power" à un des grands cratères de la planète Vénus (projet Magellan).